Psychologue clinicienne, j'accueille dans mon cabinet sur rendez-vous les personnes en demande de soutien ou de psychothérapie.

Je reçois dans la confidentialité, le non jugement et le respect de la singularité de chacun, essentiels pour se sentir à l'aise et favoriser l'expression libre de soi, la parole.

Consulter un psychologue, c'est s'accorder un espace pour soi, être soutenu dans la résolution de difficultés, afin de retrouver un équilibre en développant ses propres ressources.

(ZAO WOU-KI)
 

VENIR CONSULTER

Un premier rendez-vous va permettre de se rencontrer et de préciser la demande.


Il aboutira à d'autres rendez-vous, si l'accompagnement proposé correspond et si la personne qui consulte se sent à l'aise.

Quelques rencontres de soutien peuvent suffire. Un accompagnement régulier à plus long terme sous forme de psychothérapie peut également être envisagé.

Le type d'accompagnement sera défini en fonction de la situation et de la demande, en concertation.

(YAKUCHU)
 

MON ACTIVITE DE PSYCHOLOGUE

(VAN GOGH)

Je propose des séances de soutien ou de psychothérapie. La durée du suivi est variable en fonction de la demande et des besoins, en accord avec le patient.

Les consultations s'adressent aux enfants, adolescents, adultes.

J’interviens également dans le soutien à la parentalité, avec ou sans la présence de l'enfant ou de l'adolescent, ainsi qu’en périnatalité.

Ma pratique de psychologue clinicienne s'appuie sur l'écoute de la personne et sa singularité.

Mon approche est intégrative, les prises en charge de soutien ou les psychothérapies proposées sont adaptées à la problématique de la personne : thérapie analytique ou humaniste.

De formation psychanalytique, je me réfère par ailleurs aux théories de l’attachement et j'ai développée différents outils que je peux proposer en fonction des besoins spécifiques de chacun : approche psychocorporel, travail sur les émotions, analyse des rêves, hypnose Eriksonnienne.

HYPNOTHÉRAPIE

L’hypnose est un outil précieux pour aborder différemment nos problématiques et souffrances qui créent des blocages et des freins dans notre évolution. 

Par un état modifié de conscience plus ou moins profond, l’état hypnotique favorise l’accès à nos ressources, peut remobiliser nos potentiels intérieurs et nous connecter à nos propres capacités créatives.   

Planète.jpg

  Crédit photo : Philippe Domergue

Historiquement, l’hypnose a été étudiée et développée, par Pierre Janet, psychologue et médecin français, qui fut un contemporain de Freud.                                                                  

Par la suite le psychiatre Milton Erickson poursuivra des recherches sur l’hypnose. Il a marqué la pratique de l’hypnose qui est exercée aujourd’hui.

« Le jour où j’ai fait l’expérience d’un état hypnotique, guidée par une hypnothérapeute avec qui je me sentais en confiance, j’ai compris que ma manière d’exercer en tant que psychologue allait changer et que je souhaiterais me former et offrir cette approche à ceux qui seraient partant pour un tel voyage. Pour avancer il était clair qu’il fallait remonter ses manches et à bras le corps s’ouvrir à son langage intérieur, à son imagination, afin de pouvoir "réparer en soi", transformer nos comportements. »

L’hypnose permet entre autres de travailler sur les libérations émotionnelles, les conflits internes, les peurs, l’anxiété, la confiance en soi, le deuil et les traumatismes.

Fleur.png

En s’appuyant sur la sensorialité, la visualisation et le langage du corps, en éprouvant les ressentis et les émotions, sous hypnose, vous pouvez agir sur vos mécanismes inconscients et vos blocages, activer des processus de changement, permettant de retrouver le sentiment d’unité de soi, à la source de notre énergie vitale.

A votre rythme, avec respect et bienveillance, guidé par la voix de l’hypnothérapeute vous serez acteur de cette expérience personnelle et singulière.

L‘état hypnotique est un état modifié de conscience, proche de celui de la transe qui est utilisée lors de certains soins traditionnels ancestraux.

Dans l’état de conscience modifié, la partie somato-sensorielle du cerveau est activée, nous permettant de passer d’un mode de pensée analytique (raisonnement) à un mode de pensée plus intuitif, tournée vers l’expérience immédiate. 

François Roustang philosophe et hypnothérapeute parle d’un état de veille intense nous faisant accéder au pouvoir de configurer le monde.

L’hypnothérapie ne peut se substituer à un traitement ni à une prise en charge médicale ou thérapeutique.

 

Tarif de la séance : 70 euros

 

LE PSYCHOLOGUE

ET L'EXERCICE DE LA PSYCHOLOGIE

(YAKUCHU)

Le titre de psychologue est délivré après l'obtention du DESS ou du Master 2 de psychologie.


Le psychologue n'est pas un médecin contrairement au psychiatre ou pédo-psychiatre. Le psychologue s'engage à respecter le code déontologique qui est une référence générale d'éthique professionnelle pour les psychologues.

 

Sa finalité est avant tout de protéger le public et les psychologues contre les mésusages de la psychologie.

 

Le code déontologique traite des questions de :

- respect de la dignité de la personne et de ses droits (dont le secret professionnel)
- la responsabilité du psychologue
- les compétences professionnelles

 

Le numéro ADELI est délivré aux professionnels diplômés, il permet d'être inscrit dans le répertoire des professionnels ADELI.

Le diplôme doit être enregistré à la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDRASS)

 

Pour un psychologue en exercice, il est essentiel d'être passé par une psychanalyse personnelle, d'effectuer un travail régulier de supervision sur sa pratique et de maintenir une démarche de formation.

(YAKUCHU)